l’A.N.C – Approche Neurocognitive et Comportementale

Le programme Savoir-être à l’école vise le plein épanouissement de tous les acteurs de l’enseignement et de l’éducation, en apportant une compréhension affinée des comportements humains. Ce programme est basé un modèle innovant et un vaste ensemble de méthodes, techniques et outils diagnostiques, thérapeutiques et pratiques pour mieux comprendre et gérer les comportements.

 

L’Approche Neurocognitive et Comportementale (ANC) développée par l’Institut de Médecine Environnementale (IME) à Paris est une démarche à la fois scientifique et pragmatique qui permet de mieux saisir le comportement humain en interaction avec l’environnement dans lequel il évolue (social, professionnel, écologique…).

 

Elle s’inscrit dans le courant des Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC) et s’enrichit de l’apport des sciences du cerveau et du comportement en mettant l’accent sur les liens entre les changements d’attitude et les structures cérébrales impliquées.

 

Grâce aux travaux que mène ou auxquels participe le Laboratoire Psychologie & Neuroscience (LPN), cette approche transdisciplinaire contribue à faire progresser la recherche et intègre également en continu les avancées réalisées à travers le monde par d’autres équipes scientifiques spécialisées en thérapies cognitives et comportementales, en psychologie, en neurosciences, ou encore en sciences du management.

 

A cette grille de compréhension s’ajoutent des outils concrets et efficaces pour gérer “à chaud” les comportements qui nuisent au calme et à la sérénité en classe ainsi que des outils qui permettent de stimuler l’intelligence adaptative des élèves et leur capacité à recruter leurs ressources personnelles dans leurs apprentissages scolaires.

L’Approche Neurocognitive et Comportementale (ANC) s’appuie sur plus de 25 années de recherches pluridisciplinaires (psychologie cognitive, neurosciences cognitives, psychologie clinique, éthologie) et d’expériences cliniques menées par l’Institut de Médecine Environnementale à Paris.

Témoignage